LE RÔLE DU DÉLÉGUÉ

A LA PROTECTION DES DONNÉES (DPO)

Le Délégué à la protection des données (DPO) est le chef d’orchestre de la conformité RGPD. 

Il constitue un atout majeur pour comprendre et mettre en oeuvre le règlement, dialoguer avec les personnes concernées et réduire les risques de contentieux.

Il conseille et sensibilise les équipes aux enjeux de la protection des données personnelles pour l’entreprise.

Lorsqu’un Délégué à la protection des données (DPO) est désigné par l’entreprise auprès de la CNIL, il devient son interlocuteur privilégié, c’est à lui que s’adressera la CNIL pour toutes les questions concernant les données personnelles.

C’est un acteur clé de la sécurité juridique : conseil, médiation et alerte en cas de dysfonctionnement.

Il prépare l’entreprise à laquelle il est rattaché aux grandes mutations initiées par la réglementation européenne. Il permet également de valoriser les investissements relatifs aux données.

Le Délégué à la protection des données (DPO) participe au renforcement de la confiance des clients, des partenaires comme des salariés sur les garanties mises en œuvre en matière de cyber sécurité et de protection de la vie privée des personnes.

Si votre entreprise a subi une violation de données (si des données personnelles ont été, de manière accidentelle ou illicite,divulguées ou vous avez constaté un accès non autorisé à des données)
vous devez le signaler à votre DPO, et en l'absence de DPO à la CNIL dans les 72 heures si cela est susceptible de représenter un risque sécuritaire pour les droits et libertés des personnes concernées.
De plus si ces risques sont élevés pour ces personnes, vous devrez les en informer.